L’HYDRATATION

Publié par FF590113 le

Hydratation

Notre corps est composé à 70% d’eau (certains avancent même des chiffres plus élevés). Notre cerveau à lui seul est essentiellement constitué d’eau (à 85%) et de bons gras.

Boire de l’eau, c’est donc maintenir l’indispensable équilibre entrées/sorties d’eau, pour ne pas se déshydrater. Petit tour de l’hydratation en quelques questions.

Combien perd-t-on d’eau tous les jours ? 

Nos plus grandes évacuations d’eau sont l’urine, la sueur et la vapeur d’eau que l’on expire (qui se condense lorsque l’on souffle sur une vitre). Ces pertes représentent, pour un climat et une saison tempérée, ainsi qu’un exercice physique moyen, une perte d’1 à 1,5 litre par jour.

Boire 1 à 1,5 litre d’eau par jour suffit ? 

Cette quantité d’eau permet seulement de combler les pertes. Il est donc préférable de boire un peu plus, afin de stimuler le renouvellement de nos liquides cellulaires (lymphe interstitielle), qui entrainera avec elle un certain nombre de toxines stagnantes (drainage).

 Plus on boit, mieux c’est ?

Boire régulièrement une quantité trop importante d’eau n’est pas bénéfique, puisqu’elle risque de fatiguer les reins. Le juste milieu ? Boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour, un peu plus en été, lorsque l’on fait du sport, ou lorsque l’on a un métier physique.

J’attends que mon corps me dise quand je dois boire 

La soif est déjà un signal de déshydratation. Il est préférable de boire régulièrement sans attendre d’avoir soif.

Je bois 4 à 5 grands verres d’eau tous les midis et une soupe de légumes avec beaucoup de bouillon tous les soirs. J’atteins ma dose quotidienne facilement. 

Effectivement, c’est une façon de s’assurer d’avoir assez bu. Cependant, il est préférable de ne pas dépasser 1 verre d’eau au cours des repas, car trop d’eau va « noyer » les aliments et diluer les sucs digestifs. La digestion se complique et à la longue on peut observer des reflux d’acidité de l’estomac, des troubles intestinaux, une fatigue des glandes fabriquant les enzymes digestives et l’installation d’un terrain acide.

Alors quand boire ? 

La formule à retenir : Il faut boire beaucoup avant les repas, peu pendant, pas après.

Formulé autrement, il est préférable de boire beaucoup en dehors des repas, limiter sa consommation à table et pendant le temps de la digestion.

Je mange beaucoup de crudités et de fruits frais : dois-je tout de même boire ? 

Bien sûr. La teneur en eau des crudités et fruits frais est intéressante et peut être prise en compte dans votre calcul mais n’est généralement pas suffisante.

Je bois régulièrement du café et du thé, cela suffit-il ? 

Et non ! Il est vrai que ces boissons apportent de l’eau, mais aussi de la caféine et de la théine, des excitants qui ont la fâcheuse tendance à favoriser l’évacuation de l’eau, et donc la déshydratation. Traditionnellement, on proposait toujours un grand verre d’eau avec une tasse de café, justement pour compenser les pertes d’eau.

 L’eau plate ne m’inspire pas… puis-je boire des infusions ou de l’eau gazeuse ? 

En ce qui concerne les infusions, tout dépend de la plante. Une plante reminéralisante posera peu de problèmes, mais une plante diurétique va elle aussi favoriser les sorties d’eau, donc la déshydratation. Variez régulièrement les plantes à infuser et pour le quotidien évitez les plantes diurétiques ou drainantes (bruyère, pissenlit, bardane, bouleau, romarin, frêne).

Pour les eaux gazeuses, l’action des bulles et des ions bicarbonates peut donner une sensation de légèreté ponctuellement, mais à la longue peut aussi perturber le métabolisme de la digestion (estomac et intestins).

Des jus de légumes alors ? 

Les 100% pur jus de légumes peuvent effectivement être consommés en dehors des repas et favorisent une bonne hydratation tout en apportant des minéraux, vitamines et sucres naturels.

 

Quelle eau choisir ? 

Les minéraux de l’eau sont peu assimilés par notre organisme (selon les dernières études, maximum 20%). Les minéraux sont surtout apportés par l’alimentation. Par contre, moins une eau est chargée en minéraux et plus elle va pouvoir se charger de nos toxines au passage ! Dans l’idéal, on préfèrera donc plutôt une eau faiblement minéralisée (résidu à sec inférieur à 100 mg) type Mont roucous, Rosée de la Reine, Montcalm.

Si vous ne souhaitez pas acheter de l’eau en bouteille, l’eau de robinet conviendra tout à fait, selon la qualité de votre eau courante, il peut être préférable d’utiliser un filtre à charbon (par exemple avec une carafe filtrante) afin d’absorber les résidus de produits de retraitement de l’eau.

Personnellement j’ai testé la carafe filtrante Alkanatur et j’en suis très satisfaite je la conseille systématiquement en consultation.

Je n’achète plus de bouteille d’eau en plastique et nous bénéficions à la maison d’une eau alcaline, ionisée, antioxydante, vitalisée et apport en magnésium, vraiment je vous invite à découvrir voici le lien ci-dessous !

https://www.eaualcaline.fr/eau-alcaline-alkanatur/

 

 

 

Catégories : Par défaut